trouble envahissant du developpement

31 octobre 2004

Posté par lybellule à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 octobre 2004

Une étude menée récemment, qui mobilise la technique de l'imagerie cérébrale, révèle une incapacité des autistes à activer les aires cérébrales spécifiques de la reconnaissance de la voix humaine. Ces résultats étayent l'hypothèse selon laquelle les difficultés des autistes seraient liées à un déficit de la perception des stimuli sociaux. Le détail de cette étude est publié dans le numéro d'août de la revue Nature Neuroscience.

L'autisme est une pathologie sévère du développement de l'enfant qui se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales. Des études comportementales ont permis d'observer également un déficit dans la perception de la voix humaine. Afin de préciser les bases cérébrales de cette pathologie, des chercheurs ont étudié par imagerie fonctionnelle (IRM fonctionnelle) comment le cerveau des sujets autistes adultes perçoit la voix humaine par rapport à d'autres sons. Pour cela, l'activité cérébrale de cinq adultes atteints d'autisme et de huit volontaires sains a été enregistrée alors qu'ils écoutaient des séquences de sons alternant la voix humaine (parole, cri, rire, pleur, chant) et d'autres types de sons non vocaux (animaux, cloches, instruments de musique, voitures etc ).

Les résultats obtenus révèlent chez lez autistes une absence d'activation de l'aire spécifique de la perception de la voix ("aire de la voix"). Chez ces sujets, les aires cérébrales activées sont exactement les mêmes, qu'il s'agisse de voix humaines ou de sons non vocaux. Aucune activation cérébrale spécifique d'une reconnaissance de la voix humaine n'a pu être mise en évidence. Par ailleurs, à la question «qu'avez-vous entendu pendant l'examen?», les autistes ne rapportent que 8,5% de sons vocaux contre 51,2% pour les témoins, confirmant leur faible capacité à reconnaître des voix humaines.

De précédentes études dans le domaine visuel en IRM fonctionnelle avaient déjà révélé chez les autistes une absence d'activation de l'aire spécialisée dans le traitement des visages. Cette étude sur la voix, stimulus auditif riche en informations sur l'identité et l'état émotionnel de l'interlocuteur, met cette fois en évidence un trouble de la perception sociale dans le domaine auditif.

Ces anomalies du traitement de la voix et des visages suggèrent que les difficultés des autistes à comprendre l'état émotionnel d'autrui et à interagir avec lui pourraient être liées à un déficit de la perception des stimuli sociaux. Ces résultats en imagerie fonctionnelle apportent de nouvelles perspectives pour comprendre les perturbations des interactions sociales dans l'autisme. Enfin, la mise en évidence de ces déficits perceptifs pourrait permettre l'élaboration de stratégies de rééducation visant à induire un traitement spécifique des informations vocales et faciales, traitement qui semble ne pas s'être développé spontanément chez l'autiste.


Posté par lybellule à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2004

21 sept. 2004, 22:57 [lybellule]
Comment faire la demande d'un auxiliaire de vie scolaire pour l'intégration individuelle ?

Lorsqu'il s'agit d'une situation d'intégration individuelle, il est souhaitable que ce soit la commission d'éducation spéciale qui définit le projet d'intégration qui évalue les besoins d'accompagnement de l'élève et qui préconise l'intervention de l'auxiliaire.


Pour obtenir cette aide spécifique, il convient de saisir la
CCPE (la CDES pour le collège). La demande peut provenir de la familles, de l'école ou d'un service de soins (pour les adresses des commisssions d'éducation spécialisées, voir ci-dessous)

Le dossier CCPE devra contenir des éléments d'ordre pédagogique, psychologique, médical. Cela permettra d'évaluer les besoins de l'enfant et l'opportunité des services de l'AVS.

Si la CCPE émet un avis favorable, le service de gestion de l'AVS sera saisi.
En fonction des disponibilités, un projet sera mis en place par l'équipe partenariale afin d'en déterminer les objectifs d'intervention. Celui –ci sera bâti pour un an, évalué et si besoin renouvelé.


CONSEIL : Pour connaître les possibilités de recourir à l'aide d'un auxiliaire d'intégration scolaire, adressez-vous au secrétariat de la commission de circonscription (CCPE ou CCSD) ou à l'inspection académique de votre département. Si vous recherchez une association ayant cette expérience appelez le n° HANDISCOL' : 0 810 55 55 01 (numéro azur).

Posté par lybellule à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2004

bonjour

moi même parent d'un enfants TED

 

Posté par lybellule à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]